48 – Frère, sœur, contes d’amour et de haine

10,00

“Frère”, “sœur”, voilà des mots rayonnant de significations et riches d’enjeux variés. Les histoires de fratries commencent aux origines, origine du monde ou naissance d’un être humain, et durent toute la vie. Il n’est donc pas surprenant que le conte le plus ancien que l’on connaisse, Les deux frères, soit un conte de fratrie. Son papyrus date d’il y a au moins 3000 ans, et on en compte plus de 770 versions différentes dans le monde. Que de contes, de chansons, de poèmes, de mythologies sont nés des histoires de ce groupe familial qui constitue une partie essentielle du tissu sociologique. À une époque où l’on vit plus longtemps, où nombre de familles sont recomposées, la nécessité de faire face aux difficultés de la vie réunit plus que jamais les fratries, pour le meilleur comme pour le pire. C’est en partie, le thème de L’oiseau d’or dans lequel trois frères se retrouvent au chevet de leur père pour se concerter sur le remède qui le guérira. Ici, comme dans de nombreux récits de tradition orale qui traitent de ce sujet si “humain”, le conte et la réalité se rejoignent, montrant cet univers de frères et de sœurs traversé de sentiments contradictoires où se croisent jalousie, rivalité, haine, mais aussi confiance, partage et amour.
Bonne lecture…

Category:

| À propos

La Grande Oreille n°48
Frère, sœur, contes d’amour et de haine
hiver 2011
10 euros (PDF)

| Sommaire