35 – J’ai descendu dans mon jardin

10,00

L’univers fascinant des jardins, ces lieux si bien clos qui, paradoxalement, s’ouvrent sur les rêves, favorisent tous les élans et apportent harmonie et sérénité. Alors flânons de charmilles en passages ombragés et d’allées fleuries en fraîches tonnelles pleines d’oiseaux et de senteurs.

Category:

| À propos

La Grande Oreille n°35
J’ai descendu dans mon jardin
été 2008
10 euros (PDF)

| Sommaire