13 – Premier jour, contes de naissance

10,00

Ainsi va la vie, qui porte la femme dans son ventre, l’enfant dont le regard va plus loin que les armes que l’homme a inventées pour tuer; ainsi va la vie qui tressaille dans les étreintes des amants, triomphant dans le lit des torrents, dans le secret des herbes, dans les frémissements qui parlent du printemps.

Category:

| À propos

La Grande Oreille n°13
Premier jour, contes de naissance
printemps 2002
10 euros (PDF)

| Sommaire